Tout savoir sur le métier de cordonnier

De manière simple, un cordonnier joue une double fonction à savoir la fabrication et la réparation des chaussures. Et pour faire bref, il s’agit d’un artisan de la chaussure. Au départ, il y avait un distinguo entre fabriquant et raccommodeur de chaussures. Au fil du temps, le mot cordonnier commence à faire l’unanimité dans l’industrie des chaussures.

Cursus scolaire

Pour devenir un cordonnier, il faudrait avoir tout au moins un CAP dans l’une des diverses branches existant dans ce secteur d’activités. L’on distingue alors le CAP Chaussure, le CAP cordonnerie multi-service ou encore le CAP cordonnier-bottier.

Bien plus, un bac professionnel dans les métiers du cuir ouvre grandement les portes à ce métier. Il en est de même pour les diplômes suivants : BTS maroquinerie et mode-chaussure, un BTM…

Par ailleurs, il n’est pas exclu qu’un cordonnier puisse exceller dans ce domaine sans diplôme. Tout dépend du savoir-faire de tout un chacun. Parfois, un stage suffit pour développer certaines compétences en la matière.

Les outils nécessaires

Le travail du cuir requiert l’utilisation des outils spécifiques. En voici quelques-uns : cheville, colles, crampillons, emporte-pièce, enclume, marteaux, œillets métalliques, pointe, talons, vernis…

About The Author